Check-list avant de lancer un tunnel de vente

Lancer un tunnel de vente et démarrer les campagnes marketing n’est pas une mince affaire. 

Il y a de nombreuses étapes et on en oublie souvent. On laisse souvent des maladresses ou des pages pas terminées. 

Par exemple, il m’est arrivé plusieurs fois de lancer un tunnel… alors que certains éléments manquaient d’où l’importance de vérifier son tunnel au préalable.

Pour éviter ces erreurs qui font perdre du temps et potentiellement de l’argent, je vous propose donc ma checklist de lancement de tunnel de vente. 

Vérifier que les pages sont dans le bon ordre et que les boutons envoient bien d’une page à l’autre.

C’est le niveau zéro, mais il faut commencer par cela.

Sur Clickfunnels (ou Systemeio) cela implique de mettre « Go to next step in the funnel » ou de donner l’url précise de la prochaine page.

Pensez à bien vérifier l’action des boutons

Clickfunnels
Systemeio

Ce premier tour de piste permet aussi de voir si l’enchaînement des étapes est correct.

Cette étape de la checklist permet de prendre du recul et ne plus « avoir la tête dans le guidon ». 

Il faut se demander si votre tunnel est cohérent et… surtout attrayant.

S’assurer que le nom de domaine est bien mis en place sur le tunnel.

C’est idiot, mais un nom de domaine customisé renforce le branding de la marque et la confiance du visiteur dans le site

Ce n’est pas obligatoire mais fortement recommandé.

À ce moment de la checklist, on peut aussi vérifier les noms et les extensions des pages.

Par exemple avoir comme page de commande : « nomdedomaine.com/commande » et pour la page de présentation de l’offre : « nomdedomaine.com/nomduproduit “.

Il convient donc de s’assurer que le bon domaine est présent sur chacune des étapes du tunnel de vente. Il m’est arrivé d’avoir des pages d’upsell qui plantaient parce qu’elles étaient sur un autre domaine et mes clients ne comprenaient pas pourquoi les pages chargeaient sans fin.

Dernières remarques :

  • Vérifier les redirections, s’il y en a.
  • Attention si certaines pages du tunnel (généralement la première étape) sont implémentées sur une autre technologie (par exemple WordPress).
  • Vérifier le nom des pages qui s’affichent dans le navigateur.

Relire et corriger les textes de vente

La relecture se fait sur deux niveaux.

Le premier niveau de relecture correspond à une vérification de l’orthographe, de la grammaire et de la ponctuation

Quand on rédige sur l’ordinateur, on fait trop souvent confiance au correcteur d’orthographe automatique et on laisse passer trop de fautes. 

Je vous conseille d’attendre quelques minutes avant de relire vos textes. Après le mieux est de faire relire vos textes à une personne de votre entourage. 

Si vous voulez gagner du temps dans votre relecture, je vous conseille un outil en ligne qui s’appelle Lebonpatron qui  vous aidera à corriger vos textes. 

Vous pouvez aussi utiliser un logiciel comme Antidote qui corrigera vos fautes comme un véritable assistant personnel.

Le deuxième niveau de relecture est une relecture “marketing” et “commerciale”

Utilisez-vous les bons leviers marketing, les appels à l’action, les effets de rareté, etc. ?

Les visiteurs ne vont pas acheter juste pour vous faire plaisir, il y un travail de conviction et de persuasion à faire. Ce travail passe, entre autres, par les textes de vente. On appelle aussi cela le copywriting.

Les clients achètent une solution pour résoudre une douleur profonde. Ils n’achètent pas les caractéristiques d’un produit ou d’une solution.

Vérifier les images, Favicon et badges de sécurité

Vos images sont-elles de bonnes qualités ? Sont-elles à la bonne taille ? Quelles sont les émotions que dégagent vos images ? Est-ce que les images donnent envie d’acheter le produit ?

Penser à la cohérence visuelle.

On reste dans le domaine visuel. Il faut maintenant solidifier la cohérence visuelle et graphique des étapes du tunnel de vente. Est-ce que les couleurs de fonds (‘background colors’) sont les mêmes dans les différentes étapes du tunnel ? Si ce n’est pas le cas, est-ce que c’est voulu et pensé ?

Autre chose : est-ce que vous utilisez les mêmes polices et les mêmes tailles de texte au fil de vos pages, dans vos descriptifs et dans vos titres ?

Il faut veiller à cette cohérence visuelle et graphique pour que le tunnel ait l’air professionnel.

Réécouter les vidéos de vente.

Il n’y a rien de mieux pour vendre que… des vidéos de vente (et un bon texte qui va avec).

Je dis une banalité, mais ce que vous devez faire, c’est faire l’effort de réécouter vos vidéos de vente pour les différentes étapes du tunnel. Est ce qu’il n’y a pas eu de problème au montage ? Est-ce que le son est équilibré ?

Je vous déconseille d’utiliser Youtube pour vos vidéos de vente. 

Mettre en place les solutions de paiement

Peu importe ce que vous utilisez pour gérer les paiements (Stripe, PayPal, …) vous devez vérifier que votre outil de gestion des paiements fonctionne sans problème.

Vous pouvez vérifier cela de deux manières :

Option #1 : Passer le tunnel en test puis acheter ses produits avec un code de test. Sur Clickfunnels, vous devez aller dans les ‘Settings’ du tunnel puis mettre sur ‘ON’ le mode de test.

Attention néanmoins à bien mettre fin au test avant de lancer le tunnel de vente…

Sur Systemeio, il n’y pas de mode test. cependant il suffit de relier vos comptes Paypal et Stripe et bien vérifier que les deux solutions de paiement sont actives sur votre tunnel de vente.

Option #2 : Acheter soi-même son produit avec sa carte de paiement. Cette deuxième option permet aussi de voir quel est le ‘Statement Description’ associé à votre achat sur votre relevé bancaire.

Sur Systemeio, je vous recommande de créer un tarif “TEST” à 1€ par exemple et faire les achats en réel pour vérifier si tout le processus du tunnel est correct. Ensuite vous vous remboursez les achats éffectués durant le test.

Dernière étape : s’assurer que les pages de ventes sont bien en HTTPS et que le certificat SSL est activé.

 Vérifier que l’autorépondeur est branché (ajout dans les listes, dans les automations…)

Est-ce que vos emails automatiques fonctionnent ? Que ce soit pour confirmer un paiement, envoyer un lien d’accès à un espace membre dans le cas de la vente d’une formation ou juste envoyer un email de bienvenue vous devez vous assurer que l’email s’envoie rapidement et qu’il ne contient pas de faute.

  • Vérifier les titres et le contenu des emails
  • Regardez si vos listes de contacts et de clients se mettent à jour
  • Vérifier que les tags sont bien attribués à vos contacts

Vous pouvez utiliser plein de services différents pour vos emails : Mailchimp, Aweber, ActiveCampaign, Getresponse, SendGrid

Personnellement ceux que j’utilise et recommande sont l’autorépondeur intégré de Systemeio et ActiveCampaign !

Checker les outils d’analytics et de publicité sur votre tunnel de vente

Avant de lancer votre tunnel et de dépenser en publicité, demandez-vous si Google Analytics est bien installé sur votre tunnel. Idem pour le Pixel Facebook ou les autres outils de tracking/metrics.

Du côté de vos outils publicitaires :

  • Est-ce que vos mesures des conversions fonctionnent ?
  • Est-ce que les audiences Facebook sont prêtes ?
  • Est-ce que les outils de retargeting ont tout ce dont ils ont besoin pour fonctionner ?

Relire les textes et les images pour les publicités

Tout comme vous devez relire vos textes de vente et vérifier les images de vos pages, vous avez le même travail à faire pour vos campagnes marketing :

  • Quelles sont vos images pour les publicités Facebook ou Instagram
  • Quelles sont vos bannières publicitaires si vous faites du ‘display advertising’
  • Quels sont vos titres pour les pubs sur Facebook ou Google Adwords
  • Quels sont vos textes de vente dans vos publicités Facebook

On oublie souvent cette étape quand on prépare le lancement du tunnel ce qui a pour conséquence de faire ce travail ‘à l’arrache’ et au dernier moment alors que cela devrait être fait calmement et professionnellement.

Vérifier que les pages de CGV ou de confidentialité sont présentes.

Dernières étapes de la checklist : relier vos pages de ‘Conditions générales de vente’, de ‘Charte de confidentialité’, les ‘mentions légales’ à votre site. Cela se fait généralement dans le footer (base de la page).

Dans le cas du e-commerce, mettez aussi des pages avec les modalités de livraison ou encore votre politique de remboursement.

 Cette liste n’est pas exhaustive, mais c’est un bon début pour éviter des les erreurs les plus courantes !

1 réflexion au sujet de “Check-list avant de lancer un tunnel de vente”

Laisser un commentaire

Share This